présentation

 

voix-off-presentationAu début des années 90, une voix jeune et posée fait son apparition sur l’antenne de TF1. Alors que la mode est aux « grosses voix », la Responsable du service auto-promo de la chaîne décide pour la première fois d’utiliser un timbre medium, juvénile. Une voix singulière pour une chaîne généraliste qui sera employée dans les bandes annonces, habillages et modules jeux de cette décennie.

Agé d’à peine 21 ans, Didier GIRCOURT devient à l’époque le plus jeune comédien voix engagé pour interpréter les textes d’auto-promotion d’une chaîne hertzienne. Parallèlement, il poursuit des études littéraires à la Sorbonne. Il obtient une Maîtrise de Littérature Générale et Comparée et suit également des études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle. C’est à cette période qu’il est casté par TELEMA (E.Chatiliez)… il enregistre la signature « L’essentiel est dans Lactel ». Il travaille par la suite sur d’autres films du réalisateur : « Rapid’asperges », « Fast’huitres » ou encore « Pim’s de Lu »… Il participera à son long métrage « La confiance règne » quelques années plus tard.

En 1994, les enregistrements pour la publicité radio/ tv se multiplient. Le comédien se retrouve ainsi en direct dans les Guignols sur le plateau de « Nulle part Ailleurs ». Le début d’une belle aventure parodique commence alors sur Canal+ (Les Guignols, Le Journal de J.E Moustic…).
Didier devient ensuite la voix de la chaîne Monte Carlo TMC mais également sa plume, puisqu’il est chargé de la conception et de la rédaction des messages d’auto-promotion.

Avec le nouveau millénaire, il collabore aussi avec d’autres chaînes comme Eurosport en 2002. On lui confie la conception rédaction des bandes annonces et modules de Jimmy, chaîne à laquelle il apportera une nouvelle identité vocale. Côté castings, Didier est sélectionné pour des interprétations de plus en plus en larges. Tantôt pré-adolescent pour Mattel, voix du personnage Malabar, voix grave de la signature Quick « Nous c’est le goût », voix de Ronald Mc Donald, voix élégante pour L’Oréal ou Cartier…

De 2001 à 2006, il présente en direct et en prime chaque semaine sur France 2 le tirage du Loto et ainsi que les primes du Super Loto.

Le comédien est consulté par des agences spécialisées pour travailler sur « l’identité vocale » des marques et est amené à participer à une étude du CNRS portant sur la reconnaissance vocale.
Sur MTV, il présente pendant trois ans le journal people décalé : « Crispy news », en alternance avec China Moses.
Côté publicité, il prête sa voix à différentes campagnes pour Canon, Mexx, Boss, Lancia, McDonald’s ou Bose. Il participe également à l’aventure TNT sur Europe2 TV et Virgin 17.

En 2010, Didier est engagé par Disney Television et devient la voix masculine de la chaîne Disney Cinémagic, mais également celle des publicités et promos de Disney France.

Publicité, habillages, documentaire, téléphonie, institutionnel… Depuis plus de vingt ans, cet artiste caméléon de la voix multiplie les expériences et livre de nouvelles interprétations dans des univers sonores chaque jour différents.